Laure Manaudou

Laure Manaudou n’a que 24 ans, et accumule déja un palmarès impressionnant. Née a Villeurbanne dans la banlieue de Lyon, Laure a grandi dans l’Ain.

Elle était seulement censée apprendre à nager lorsque ses parents l’ont inscrite à la natation… mais on connait la suite de l’histoire.

Très vite, Laure décroche ses premiers titres d’argent aux Championnats d’Europe Junior à Malte en 2001, et remporte son tout premier titre de championne d’Europe en 2002 sur 100m dos, où elle devient également double vice-championne d’Europe sur 50m dos et 200m 4 nages.

En 2003, Laure est fulgurante lors des Championnats de France, elle y bat 4 records de France avant de se qualifier pour les Championnats du monde de Barcelone.

Enfin, 2004… le tournant dans la carrière de Laure. 4 titres aux championnats de France, 3 médailles d’or lors des championnats d’Europe à Madrid, puis les jeux olympiques ou elle devient la première nageuse française de l’histoire à remporter une médaille d’or. C’était au 400 m nage libre. Elle y remporte également une médaille de bronze sur 100 m dos et devient vice-championne olympique sur 800 m nage libre.

La jeune sportive devient alors une figure nationale. Elle se voit décorée de la Légion d’honneur, du prix du patriotisme Maurice-Schumann, et du Grand Prix olympique de l’Académie des sports.

Après quelques tensions très médiatisées avec son entraineur de toujours Philippe Lucas, la jeune nageuse décide de leur “rupture” professionnelle en mai 2007.

Malgré les déboires médiatiques et une blessure qui l’avait retenue hors des bassins pendant 3 semaines, Laure s’impose aux Championnats de France de 2007 .

Mais en 2009, Laure Manaudou décide de mettre un terme à sa carrière sportive et devient maman d’une petite Manon en avril 2010.

Mais il semblerait qu’une nouvelle carrière s’offre à la jeune femme. Après ses premiers pas en tant qu’actrice dans “L’envol du papillon” de Cyril Tricot en 2008, et dans “Le Coach” d’Olivier Doran en 2009, Laure a joué aux cotés de Thierry Lhermitte dans la production de Jean Bodon “Une belle gifle” qui retrace la vie du nageur olympique Alfred Nakache, joué par Frédéric Bousquet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *